Saviez-vous que la nouvelle norme SIA 384/6:2021 exige une considération plus détaillée des effets d’interaction thermique entre les sondes géothermiques verticales (SGV) ? La raison en est que les effets d’interaction thermique entre les SGVs influencent de manière critique les performances de ces échangeurs de chaleur, avec le potentiel de provoquer des baisses de performances et d’efficacité énergétiques au cours de la durée de vie de ces systèmes énergétiques.
Example d’un modèle de calcul 3D utilisé par GEOEG pour concevoir un champ de sondes géothermiques
La conception des SGVs est un processus complexe et itératif, qui doit prendre en compte au moins les éléments suivants :
  • Profils des besoins énergétiques du bâtiment et profils de charge dynamique résultants
  • Propriétés thermophysiques du site
  • Propriétés hydrogéologiques du site
  • Espace disponible pour le développement des sondes
  • Configuration spatiale réelle des sondes
  • Distance des installations voisines
  • Effets d’interaction thermique entre les sondes d’un ou plusieurs champs
Pour ce processus complexe, la nouvelle SIA 384/6:2021 recommande d’utiliser pour tout dimensionnement de SGVs des simulations numériques adéquates. Ce n’est qu’ainsi que des systèmes de SGVs efficaces et résilients peuvent être obtenus.
Chez GEOEG, nous disposons des outils numériques les plus avancés pour réussir dans cette entreprise. À l’aide d’un logiciel de modélisation numérique avancé pour les systèmes multi-physiques, nous sommes en mesure de prendre en compte tous les processus physiques régissant le fonctionnement des SGVs, de reproduire les interactions thermiques entre ces échangeurs de chaleur et d’analyser en détail leur performance énergétique et leur efficacité en tenant compte de la dynamique des fluides qui se déroule à l’intérieur des tubes des SGVs.
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide pour vos projets.